Le mot du Vicaire général
 
 
Cette page est ouverte aux éditoriaux et interventions de M. l'abbé Gilles Rieux, vicaire général.
 

 

Vivre en ressuscités

Autour de nous, dans nos familles, sur nos lieux de travail et de loisirs, beaucoup de nos proches semblent vivre heureux sans la foi et nous livrent les raisons de leur indifférence religieuse ou de leur incroyance.

Pour certains, le monde se réduit à ce que l’on en voit et l’existence se limite au seul horizon matériel et terrestre. Pour d’autres, le mal et la souffrance des innocents demeurent la principale pierre d’achoppement par rapport à la foi : « Comment un Dieu d’Amour peut-il permettre les catastrophes naturelles et tant et tant de maladies ? »

Parfois affleurent dans les conversations ou à l’occasion d’épreuves des interrogations d’ordre spirituel ou des attentes profondes.

Tout en se reconnaissant dans les doutes et les questions de leurs compagnons de route, les chrétiens que nous sommes, tentent de témoigner d’une autre expérience de la vie humaine.

La foi qui nous anime n’est pas simplement un ensemble de rites ou un code de morale mais une rencontre personnelle avec le Christ vivant qui dilate le cœur et procure à la vie une incroyable énergie.

Humblement, mais avec conviction nous reconnaissons que le Christ ressuscité agit dans l’histoire humaine et dans nos propres vies et nous percevons les signes de son œuvre :
  • La profondeur extraordinaire qui se dégage de la Parole de Dieu et qui continue à attirer et à bouleverser des êtres ;
  • Les 3 900 adultes qui reçoivent le baptême, chaque année en France et qui vivent souvent cette étape comme une nouveauté radicale ;
  • L’engagement persévérant d’hommes et de femmes, croyants ou non, dans le service concret et la proximité avec les plus faibles et les plus fragiles ;
  • La plénitude et la joie procurées par le cœur à cœur avec Dieu ;
  • La force des martyrs qui restent attachés à leur foi malgré l’adversité et la cruauté.
On pourrait encore allonger la liste… Les signes du Ressuscité sont, comme dans les Évangiles, ténus et discrets car, en Dieu, il n’y a pas de contrainte.

Mais ils s’offrent à notre liberté pour que l’Amour de Dieu devienne un levier incomparable de transformation de nous-mêmes et du monde.

Si nous vivons déjà comme des ressuscités, nous laissant façonner par la puissance du Dieu Amour, ceux qui autour de nous, mettent en avant leurs raisons de ne pas croire, pourront découvrir à leur tour le visage de Celui qui est la source de tout bien et qui est présent en eux, « plus intimes à eux-mêmes qu’eux-mêmes ».

Abbé Gilles Rieux,
vicaire général
in ECA, n° 169, avril 2015

TÉLÉCHARGER >>>  Vivre en ressuscités

 

21
Actualités
19
Communication
22
Éditorial
1
RIEUX Gilles
 
Pour augmenter la taille des caractères ...
Pour restaurer la taille originale des caractères ...
Pour réduire la taille des caractères ...
Documents
Vivre en ressuscités
© G. Rieux, in ECA 169, avril 2015
Rosetta, Philae et l'enfant Jésus
© G. Rieux, in ECA 165, décembre 2014
Un chemin d'Emmaüs tout près de nous
© G. Rieux, in ECA 163, octobre 2014
Plan du site | Mentions légales | Extranet | 
© Diocèse de Pamiers, Couserans et Mirepoix